05/04/2016

Panama-papers tintamarre ? esbrouffe ?

Tintamarre à Panama, esbroufe médiatique dans le monde, rien de nouveau sous le soleil, les faits jusqu'ici révélés sont archi-connus, avec l'exception piquante de quelques noms offerts en pâture (ce n'est que juste pour eux, mais pourquoi pas tous ?). C'est là le problème : procédures et sociétés dénoncées sont pour la plupart légales, et les avocats ont pour la plupart fait bien leur travail, comme les fiduciaires, et les intermédiaires, certes tels les pharisiens de l'histoire. Parce qu'il y a le droit, et puis il y a ce qui est juste et ce qui est injuste. Quand la loi est ici respectée (elle ne l'est pas toujours) l'éthique ne l'est pas. Mais cela dépend des avocats, même chez nous, oui, en Suisse. C'est une question personnelle. Et les banques ? Noli me tangere, répondent-elles, nous avons nettoyé nos écuries ! et elles ont raison en ce qui les concerne directement. Le problème c'est l'ignorance générale de cette architecture légale entretenue, développée, poussée jusqu'à l'art byzantin par la dynamique d'un véhicule financier scientifiquement développé, déréglementé, mondialisé, qui croît vers l'infini depuis la crise de 2007-2008. Ces lois sont pharisiennes et c'est elles qu'il faut changer, avec la mentalité qui les nourrit. Et si vous ne le faites pas partout de manière comparable, il se présentera toujours une vanne grande ouverte par laquelle s'échappera le flot financier, instantanément, goulument, anonymement, universellement. Ainsi en va-t-il de l'échange automatique de données : un leurre tant que toutes les places les plus sûres, les plus prisées aux USA, en Angleterre et Condominiums, en France et Colonies ou Principautés, etc. etc. ne répondent aux critères de qualité helvétique quant à la définition de la personne en chair et en os qui est l'ayant-droit économique final. Et ce n'est de loin pas encore le cas. Alors Panama-papers, tintamarre ? Esbroufe ? Attention à ce que ces coups d'épée spectaculaires ne détournent pas l'attention des vrais problèmes. Et puis SVP, cessez, vous les Journalistes, de parler de la Place helvétique éclaboussée, et choisissez mieux vos enquêteurs : le monde a changé, nous sommes dans un état de remise en question, je dirai de guerre financière et économique permanente. Vous êtes trop gentils, trop bien élevés, avec Panama-Papers.

Commentaires

Le blog n'est pas paru ?

Écrit par : Brandt | 05/04/2016

"Vous êtes trop gentils, trop bien élevés, avec Panama-Papers." Il ne s'agit pas de gentillesse ou quoi que ce soit d'autre, il s'agit d'attaquer Poutine ou le FN, ou tous les autres ennemis du camp du Bien (camp américain...).

Écrit par : Géo | 05/04/2016

Hello Géo ! Panama-papers dénonce, quelques noms (importants certes) mis à part, un système archi-connu et de surcroît utilisé le plus souvent légalement. Il ne dit rien des black-holes de la finance, de leur entraînement fiscal, ni des nids de couvertures anonymes aux USA et dans l'UK, notamment. Panama-papers, c'est bien, mais c'est encore trop gentil par rapport à ce qui est connu et à ce qui est à faire dans la dynamique de la finance libéralisée.

Écrit par : Brandt | 05/04/2016

A partir d'un certain moment, la question va devenir cruciale : on ne peut échapper à l'état socialiste français (par exemple), que fait-on ? On se rend ? Ou alors, puisque le système du secret est définitivement condamné, on en revient aux fondamentaux : vous voulez nous piller ? Alors c'est la guerre...
On ne peut guère imaginer que les puissances derrière ces masses d'argent se rendent sans combattre et cèdent tous leurs pouvoirs à ce qu'il faut bien appeler leurs ennemis.
En général, dans ce genre de circonstances, il devient nécessaire de rebattre les cartes et de relancer une bonne vieille guerre plus ou moins mondiale. C'est peut-être pour cela que les Américains massent des troupes aux frontières de la Russie ou de la Chine ?
On ne va pas vers le beau...

Écrit par : Géo | 05/04/2016

@Monsieur Brandt ravie de vous lire et le titre représente le genre de questions que nous sommes nombreux à nous poser
On peut aussi y voir une sorte de remplissage pour nourrir page blanche ou redonner du grain à moudre pour tous ceux qui n'ont que le mot transparence en bouche
On sait que l'informatique c'est comme une éolienne prise d'assaut par des vents cycloniques ce qui conduit les nombreux utilisateurs soit à des têtes pour certains tandis que d'autres vivant depuis toujours avec les nerfs à fleur de peau feront de vraies crises de nerfs
On cherche à nous mettre en boule à nous faire perdre confiance en tout y compris e nous même
Dés lors on comprend que le mot partage vu sous cet angle là ne corresponde alors plus du tout à ceux qui pensent le contraire de Géo
C'est à dire que pour envisager le mieux il faut ou changer de lunettes ou se dire que le Net ne représente qu'une partie de la vérité et que les médias savent habilement manipuler les lecteurs
Surtout ceux qui avalent tout d'un trait comme la bible! on sait qu'il n'a pas été ordonné par Dieu de tout croire sans réfléchir .
Il n'y a qu'à imiter Saint Thomas et se persuader que le meilleur va arriver sinon on ne serait même plus là pour témoigner du passé
Alors esbrouffe ou pas comme dirait un ancêtre, du moment que ça permet de jacasser les* mères géranium* et la rumeur y trouveront de quoi s'alimenter
Très belle journée pour Vous Monsieur Brandt

Écrit par : lovejoie | 06/04/2016

Je me permets de rajouter ceci ,il faut apprendre à ne pas se laisser aspirer par le spirale de la peur
Car celle -ci fait partie d'un jeu sadique qui n'a rien à envier aux comportements si décriés des Djihadistes

Écrit par : lovejoie | 06/04/2016

oui Lovejoie on ne peut demeurer indifférents et Panamapapers arrive à oint. Mais attention à ce qu'elle n'atteigne pas que le dessus du panier, soit qu'elle serve à contourner le système au prix de quelques uns !

Écrit par : Brandt | 06/04/2016

D'accord Géo, la structure prend l'eau de partout. D'où l'importance du réveil Panamapapers, mais est-ce la bonne cible ? On ne noie pas le poisson dans l'eau !

Écrit par : Brandt | 06/04/2016

D'accord Géo, la structure prend l'eau de partout. D'où l'importance du réveil Panamapapers, mais est-ce la bonne cible ? On ne noie pas le poisson dans l'eau !

Écrit par : Brandt | 06/04/2016

pleinement d'accord, Lovejoie !

Écrit par : Brandt | 06/04/2016

@Monsieur Brandt,je vous remercie pour votre commentaire
C'est en me remémorant le cantique des Adventistes secte qui rêva d'enrôler ma mère que je me suis levée en riant ce matin .Ce besoin de transparence ressemble à leur cantique Blanc plus blanc que neige
Mais en analysant la situation on peut ajouter à ce besoin de transparence quasi maladif ,violations des droits en tous sens et genres
Comme ce fut pour l'histoire de nos poubelles ,de notre alimentation etc etc
Sans oublier le viol de la personnalité qualité primaire des sectes et qui nous permet peut-être de mieux sentir les arnaques numériques pour mieux trahir la confiance des lecteurs
Je dois avouer avoir été comblée après avoir entendu un avocat répondre à un journaliste ,vous aussi faites du recel d'informations
Fernand Reynaud aurait pu ajouter Et vlan passes moi l'éponge
Là tout soudain je me suis sentie moins seule
Très belle journée pour Vous Monsieur Brandt

Écrit par : lovejoie | 07/04/2016

Je prends le train en marche un peu tard, mais c'est précisément au cours d'un voyage en train que j'ai découvert l'affaire des papiers de Panama.
Un voyageur y lisait le Monde et j'en apercevais sa grande manchette ''l'argent caché des chefs d'état'' associée à une photographie du président Poutine. Fini Barbarin et bonjour Panama : tout l'espace médiatique français allait en parler.
À chaque rédaction, à chaque antenne, sa révélation! Avec ses débordements, comme le souligne votre contributeur Géo qui cite le Front National, dont le lien de rattachement à l'affaire apparaît telle une imposture. Quant à Vladimir Poutine, il semble hors circuit. D'ailleurs le porte-parole du Kremlin -Dimitri Peskov-parle de ''journalistes dont le journalisme n'est pas l'activité principale!''.
Vous évoquez monsieur Brandt le tintamarre et l'esbrouffe, sans doute vous touchez-là la vérité, car personne ne peut vérifier cette immense quantité d'informations. Dans ce méli-mélo communicatif, il est de bon ton de dénoncer la corruption, les abus et les détournements de pouvoir et même les dénis de devoirs de telles ou telles institutions publiques (et privées)! Mais favorise-t-il la corruption, celui qui dépense ou place à sa guise son argent dans un monde désormais très retréci?
Cette affaire n'est-elle pas orientée? Car le catalogue nominatif ne cite aucune personnalité américaine de premier plan. Alors les papiers de Panama ont-ils adroitement filtrés leur fuite? (encore une histoire d'eau : le poisson déjà cité par vos soins)
Sous nos cieux hexagonaux, le phénoméne gauchiste''Nuit Debout'' prend maintenant le relais dans la presse.
Peut-être aussi quand vos nuits vaudoises seront moins fraîches, envahira-t-on vos places?
Exit Panama! Mais avec ce nom, restera toujours dans nos mémoires adultes le souvenir d'un beau chapeau et d'un remarquable canal!

Écrit par : reynier | 14/04/2016

Les commentaires sont fermés.