15/10/2015

François et Angela, même combat

 


Angela Merkel et pape François, même combat ! Qui l'eût cru ? Un pape faussement révolutionnaire qui dérange comme un révolutionnaire, puisqu'il entend revenir à la pastorale, faire l'impasse sur la doctrine (en attendant) et qui ne présente de risque que pour les dogmatiques, les docteurs de la Loi et autres sépulcres blanchis. Une chancelière faussement évangéliste qui contrarie comme une moralisatrice, puisqu'elle persiste à revenir nos valeurs judéo-chrétiennes (qu'on soit croyant ou non) en faisant l'impasse sur l'électorat (en attendant) et qui ne présente de danger que pour les ambitieux égoïstes comme par exemple … et…et encore…mais nous les connaissons tous, n'est-ce pas ?


Le pape : "Voici je me tiens à ta porte et je frappe !"(Acte des Apôtres 3.30 dans le message du 17 janvier 2015). La chancelière : "Pour moi, cela fait partie de l'humanité fondamentale de notre pays que d'accueillir un réfugié avec sympathie, comme n'importe quel autre être humain"(Déclaration à Bild, octobre 2015). Et nous, vous serez d'accord n'est-ce pas ? de conclure à notre tour : au moment où l'Europe en crise ne veut ni reconnaître qu'elle est état de crise pour longtemps, ni se remettre en question malgré la persistance notamment du chômage (en premier lieu) des jeunes, courant après les leurres financiers, voici que la fille du pasteur luthérien et le fils de l'Amérique du Sud  se rejoignent pour apprendre à l'Europe, à la Suisse, ce qu'est une vision prophétique : la confiance et la foi déclarées dans ses propres valeurs, alors même que la communauté les répudie et vous rejettent. Deux prophètes qui comme tous les prophètes, prêchent dans le désert, ne sont ni effrayés ni ne s'arrêtent, et peuvent, comme les prophètes, au final (c'est historique) changer le monde. Quitte à disparaître en tant que personnes. Bien sûr ils le savent. Et vous - je veux dire : nous ?   


 


 

Commentaires

Bien le bonjour Monsieur Brandt, ravie de vous lire à nouveau
Quand aux problèmes des réfugiés ,migrants ce qui n'est pas la même chose dans notre canton le problème est peu à peu résolu pour autant que les médias ne sèment pas la panique à coups de chiffres inventés comme en France
Quels progrès quand on sait que ces gens venus d'ailleurs pour x raisons sont utilisés à des fins électorales
Je ne suis ni Catholique ni Luthérienne ou rien cependant au travers de ce que vous écrivez concernant le tempérament révolutionnaire de Merkel et du Pape ,je revis ma propre expérience de Protestante franchissant la porte de la maison ou habitait mon futur mari ,enfant d'une famille Catholique Noire de chez noir
Heureusement que j'avais été éduquée Darbyste pendant mes 8 premières années pour supporter une pareille expérience et je ne doute pas que Dame Merkel grâce à son éducation Luthérienne saura elle aussi tenir tête à ses détracteurs car ce genre d'initiation forge le caractère
Personnellement j'accorde ma confiance aux organes officiels beaucoup plus qu'aux ONG mais ceci est mon point de vue malgré tout semblable à beaucoup de non internautes qui préfèrent réfléchir par eux mêmes plutôt que de se laisser influencer par les médias
Très belle journée pour Vous Monsieur

Écrit par : lovejoie | 16/10/2015

François et Angela...J'avais compris François Hollande. Je me demande lequel des deux est le plus grave...

Écrit par : Géo | 16/10/2015

Heureux de vous retrouver Lovejoie. on a beau dire, la toile, c'est une forme d'amitié. Oui, il faut distinguer réfugiés (péril de mort) et migrants (péril économique). je crois que les médias progressent à ce propos, nos politiques suivront (Monsieur Leuba a bien compris). Oui, en tant que catholique et économiste, j'observe que le nord de l'Europe, disons plutôt protestant (de culture si ce n'est aujourd'hui de culte)gère de manière plus rigoureuse que le sud (plutôt catholique de culture. Avec des exceptions. Oui, difficile d'être plus rigoureux que les Darbistes en effet. Oui enfin, il faut faire attention aux ONG, car on y voit de tout, y compris des laboratoires à blanchiment, mais aussi des laboratoires à faire le Bien. Avec la gouvernance on ne sait plus très bien où l'on en est. et...merci pour vos confidences qui me sont précieuses. Un joli week-end à vous e

Écrit par : Brandt | 16/10/2015

Géo, on se rejoint à propos de Hollande : j'avais 'intention de glisser le nom de ce pantin dans ma phrase des ambitieux égoïstes, ce que ne sont visiblement ni le pape ni la chancelière. Heureux de vous retrouver.

Écrit par : Brandt | 16/10/2015

Votre réponse Cher Monsieur Brandt est un rayon de soleil pour édulcorer cette journée grisaille et bien de saison
Je vous souhaite également un très bon week'end

Écrit par : lovejoie | 16/10/2015

Monsieur Brandt, ramerait-il à contre-courant?
Car, depuis deux semaines au moins, les échos sur la crise migratoire en Europe se sont taris dans nos émissions françaises de radiodiffusion et de télévision. Nos journaux ont aussi trouvé d'autres unes pour leurs chroniques quotidiennes!
Un tel silence porterait-il à croire que la crise des ''migrants''est achevée?
Non. Je suis aussi auditeur de l'excellent et très complet journal français de Radio-Vatican et j'y apprends quotidiennement que nos futurs clandestins se trouvent en grand nombre dans une zone confuse, qui longe les frontières verrouillées de la Hongrie, de la Serbie et de la Croatie. Ils ne peuvent guère aller plus loin, en direction de cette Allemagne, si généreuse en propos, mais qui tient fermées ses frontières jusqu'à la fin du mois.
Mais après? Pourra-t-on se contenter indéfiniment d'un statu quo?
Retarder le dénouement d'une telle situation présente l'avantage d'y amadouer l'opinion avant d'en rendre inexorable la seule solution...possible!!
L'arrivée inévitable de la saison froide, associée à toutes les maladies qui en découlent, sera mis en avant pour nous émouvoir.
Et en route pour une nouvelle invasion !
Ce ne sont pas tous, des réfugiés en famille demandant le droit d'asile. Beaucoup sont jeunes, seuls et en parfaite santé. Ne nous trompons-nous pas sur la nature de ces mouvements de population? Faudra-t-il trier les bons (les chrétiens) et les autres (les musulmans), comme certains maires désirent le faire pour les accueillir dans leur commune?
En attendant, ceux des premières salves bénéficient d'avantages pour l'accès aux trains et aux..musées.
Les charitables propos de la chancelière allemande ont été rapidement et passablement altérés avec le rétablissement des contrôles sur sa frontière avec l'Autriche puis avec les autres pays limitrophes. Il lui a fallu composer politiquement aussi, pour assagir la tension avec le ministre-président CSU de Bavière, déclarant que la politique de son alliée CDU de Berlin contribuait au chaos des réfugiés en Europe (certains n'ont vu dans ces propos que matière à ne pas envenimer l'oktoberfest de Münich!!). Et puis le mouvement populaire Pegida lui tient toujours le dragée haute.
Et l'autre François (celui de l'Élysée) discourut il y a peu dans l'ombre chancelière, devant le parlement européen de Srasbourg, pour convenir de l'accueil des réfugiés et de la crise des clandestins, mais aussi pour tendre la main à la Turquie, afin qu'elle aide...l'Europe dans son grand désarroi! Certains chroniqueurs ont relevé que ces paroles amènes vis à vis du ''Grand Turc' étaient prononcées le jour anniversaire de la bataille de Lépante!! Notre président semble avoir oublié ses cours d'histoire.
Enfin François de Rome ne peut pas tenir des propos allant à l'opposé de son fonds de commerce. Depuis les fournées de Lampedusa jusqu'aux actuelles déferlantes, il tint de fermes et charitables propos. Mais avec sa mitre d'évêque de la ville éternelle, malgré ses souhaits d'accueil de l'autre, seules deux paroisses romaines (sur au moins trois-cents) ont répondu favorablement.
Alors Angela et François prophètes?
Ne dit-on pas : nul n'est prophète en son pays!
Douce et bonne nuit.

Écrit par : reynier | 16/10/2015

Bonjour Monsieur Reynier de France ! Oui, les prophètes rament à contre-courant, c'est leur mission. Non, Monsieur Brandt, qui n'est pas un prophète, ne rame pas à contre-courant. Il faut s'abstraire des médias français qui donnent la priorité aux gesticulations internationales de leur gouvernement, faisant l'impasse, c'est tellement plus confortable, sur la situation intérieure qui est bien plus grave que celle de la Grèce. Faux, Madame Merkel persiste et signe. Je cite (en Français) la presse allemande : "Pour Angela Merkel, les personnes persécutées dans leur pays ont tout simplement le droit d'être accueillies. L'article Ier de la Loi fondamentale allemande ("la dignité de l'homme est inaliénable") ne concerne pas que les Allemands mais est valable dans le monde entier, répète la chancelière. Même si, depuis jeudi, elle précise également que les réfugiés doivent, selon la Convention de Genève, être recueillis pendant trois ans et qu'à l'issue de cette période, leur situation peut être reconsidérée. De plus, répète-t-elle, « l'isolement est une illusion »." Et puis en Allemagne, il y a un processus de formation et d'intégration dans l'économie. Voilà qui est digne!

Et pour le pape François, de même, puisque suite à son appel, des paroisses, y compris en Suisse (des exemples probants en pays de Vaud)en Occident s'ouvrent aux réfugiés (et si possible pas aux migrants). Ce n'est qu'un début Il n'y a que la France (il faut le souligner) où tout le monde veut faire la Révolution et attend que le gouvernement donne des ordres.

Oui, la chancelière et le pape donnent l'exemple du possible, et pas de l'utopie et de ce fait sont contestés (en Allemagne), pire ignorés (en France): de vrais prophètes.

Écrit par : Brandt | 17/10/2015

Les commentaires sont fermés.