11/07/2014

Les douaniers

Une femme perd ses eaux à Brigue devant les douaniers indifférents. Le bébé meurt. Elle et lui étaient venus d'un pays en guerre, d'une guerre sale infiniment, avaient franchi tous les obstacles, dans leur état, promesse de joie, angoisse de mettre au monde, quel monde ? Attentions d'amour, soins de tous les instants, passeurs corrompus, chocs de l'angoisse pour l'autre, ce bébé, pour soi, incertitude, mal-confort de la route, malgré tous et malgré tout espoir, espérance, c'est le tunnel de la vie, ici le tunnel du Simplon, la délivrance en ce pays chrétien au drapeau à la Croix blanche, un canton catholique, un nouvel évêque, une mission déclarée dans la joie, la joie du pape François,  la joie de la naissance, de  la renaissance de l'Eglise, la joie de tous les espoirs, la joie de l'amour, et le bébé qui meurt et la mère qui est pire que morte. Pleurs, pleurs, pleurs. Le massacre en Syrie, pourquoi pas ? C'est loin ! Et le massacre des chrétiens ? C'est politique : on ne bouge pas, de peur de représailles ! C'est ici qu'on les massacre, les chrétiens, non ? Accident, regrets, enquête. Il faut que l'enfant vienne jusqu'à Brig mourir pour que les douaniers comprennent de quoi il retourne ? Mais qui sont ces douaniers ? Ces douaniers, c'est nous, c'est l'Eglise, nous tous qui ne sommes pas concernés, qui avons peur et surtout de bonne raisons d'avoir…raison.  Honte, peine, ce bébé mort, c'est le témoin de notre manière d'être. Pleurs, pleurs, pleurs. Marie, notre Mère, pleure.

 

 

 

Commentaires

Merci de réagir, de briser l'indifférence, merci de rappeler que ces douaniers, c'est nous, qu'ils ne font qu'exécuter les décisions d'un peuple mené-manipulé par la peur et l'UDC pour le pire et l'encore pire jusqu'au tant attendu retour de balancier.
Puisse la tradition humanitaire de la Suisse renaître de ses cendres.

Écrit par : Dormond | 11/07/2014

Si l'UDC était LE responsable, cela se saurait. Et ce serait facile. LE responsable, c'est nous, nous les douaniers qui laissons passer une mère parturiente et pas son bébé !!! il est vrai que dans l'UDC il est des individus qui ne sont pas les douaniers mais les juges de tous et de tout, sans respect de la vérité ni de l'autre. Par exemple Christophe Blocher qui avait triché comme parlementaire fédéral en pesant sur la manette de vote des absents de son parti. Depuis je distingue entre UDC juges et UDC douaniers (comme moi, pas UDC mais douanier).

Écrit par : Jean-Marie Brandt | 11/07/2014

Vous êtes complétement à côté de la plaque. Ces gens étaient expulsés de France vers l'Italie, et le trajet passe par la Suisse. Alors votre simplisme...

Écrit par : Géo | 11/07/2014

Eh bien oui, ils passent par la Suisse et c'est là qu'a eu lieu l'événement, non ?

Écrit par : Jean-Marie Brandt | 11/07/2014

Et donc, cela absout les Français et les Italiens ? Très dangereux de ne penser qu'avec ses tripes...

Écrit par : Géo | 11/07/2014

non cela n'absout pas les Français, en tous les cas, et bien au contraire, c'est évident. Mais la non-assitance à mère-parturiente, c'est du côté suisse, à Brig. Et là on ne peut pas rester indifférent, tripes, cœur et raison.

Écrit par : Jean-Marie Brandt | 11/07/2014

Un petit gosse est mort dans une colonie de vacances pour cause d'intoxication alimentaire. On les renvoie dans leurs familles. Réaction d'une mère de famille : "ma fille est traumatisée, j'ai les boules..."

On est vraiment envahi par la connerie qui déborde de partout. Et vous faites partie du problème, visiblement...

Écrit par : Géo | 11/07/2014

La Suisse a bon dos et le sentiment de culpabilité est exploité.
La maman était enceinte avant même d'arriver en Europe.

Je propose la lecture de cet article, pour mieux connaitre les conditions accordées par l' Italie.

http://www.asile.ch/vivre-ensemble/2013/12/16/osar-quarrive-t-il-aux-demandeurs-dasile-renvoyes-vers-litalie-apres-une-nem-dublin/

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 12/07/2014

Un grand bravo! C'est du très grand art! Une grandiose ola aux deux con-tradicteurs de Monsieur Brandt.
Si la connerie déborde de partout c'est parce que ces deux énergumènes ont sauté dans un tonneau de connerie. Il est donc normal qu'elle déborde de partout!

La phrase "La maman était enceinte avant d'arriver en Europe" va permettre au tonneau de déborder encore longtemps et abondamment.

Même s'il est vrai qu'un enfant conçu hors d'Europe n'a pas la même "valeur" qu'un nouveau-né européen et, bien entendu, qu'un bébé européen est de bien moindre "valeur" que l'embryon humain qui deviendra Suisse, pour autant que la conception ait eu lieu sur place, c'est évident!

Pour ceux qui auraient l'intention de sauté dans le tonneau ou qui l'on déjà fait: Attention, la dernière phrase du commentaire est à lire au second degré... Et je ne le dis pas pour me dédouaner!

Écrit par : Père Siffleur | 12/07/2014

Désolé Géo, votre propos est incompréhensible. Quel est votre problème ? On en discute quand vous voulez.

Écrit par : Jean-Marie Brandt | 12/07/2014

"Un médecin italien a vertement critiqué les autorités suisses sur le plateau de SRF.
«Si la femme avait reçu de l'aide en Suisse, ce malheur aurait pu être évité», selon lui."

Source : http://www.20min.ch/ro/news/suisse/story/13017440

Le problème n'est pas la connerie des uns contre les autres, mais celui de savoir pourquoi les italiens ont laissé cette famille partir d'Italie tout en accusant par la suite la Suisse.

Je reprends donc le début de mon commentaire, pour vous, Père Siffleur :

"La Suisse a bon dos et le sentiment de culpabilité est exploité."

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 12/07/2014

Bien sûr que la Suisse a bon dos et qu'elle est exploitée, surtout par le bébé dans le ventre de sa mère : c'est lui l'exploiteur, il l'a fait exprès. Et puis aussi sa Maman : elle a poussé, poussé, retenu, retenu,jusqu'à ce que le train s'arrête à Brig. Et puis à Brig, c'est la faute de 'Italie et de la France que les douaniers n'aient pas réagi : ils ont en vu tellement et en entendent tellement. Moi, je les comprends. Je le dis, je le répète : nous tous sommes les douaniers. Il y en a qui sont plus douaniers que d'autres, même curieusement agressifs. Moi, je trouve que laisser aux musulmans de Turquie, Jordanie, Irak, le soin de recueillir les chrétiens de Syrie, de notre part et de celle de l'Eglise, c'est jouer aux douaniers.

Écrit par : Jean-Marie Brandt | 12/07/2014

Merci père-siffleur, cela fait du bien d'entendre la voix du dialogue, de la raison, cela...dédouane

Écrit par : Jean-Marie Brandt | 12/07/2014

Alors résumons un peu : la guerre civile a provoqué 170'000 morts, des millions de réfugiés, des milliers de blessés, une torture omniprésente. Des gens, les plus privilégiés, cherchent à fuir en Europe grâce à l'alliance des mafias de passeurs avec la mafia dite humaniste, et voilà que vous criez avec les loups en affût de la moindre petite erreur de la Suisse dans ce contexte.
Une fausse couche, c'est tout ce que vous avez trouvé. Combien y a t-il de fausses couches par jour en Suisse ? Cela n'arrive jamais ? Si cette femme n'était pas syrienne, en aurait-on parlé ? Des chirurgiens ivres morts amputent des gens de la mauvaise jambe, cela fait un entrefilet dans la presse. La grande vedette de la chirurgie lausannoise a un jour balancé les tripes du patient sur la gueule de son assistant, on en rigole encore au CHUV. Les vieux dans les asiles sont traités comme des merdes par un personnel surexploité, qui fait quoi pour améliorer ça ?
Non, vous préférez vous prosterner devant la divinité de l'Etranger. Le christianisme poussé dans ses extrêmes. Le fanatisme religieux a toujours été, est et sera le pire danger de l'humanité, qu'il s'agisse du christianisme ou du nazisme, du communisme ou de l'islam, de l'humanisme ou du fascisme...

Écrit par : Géo | 12/07/2014

Copie d'un commentaire envoyé à l'instant sur le blog de Homme Libre, TdG:
Pfff@ "J'ajouterai qu'une vie israélienne n'a pas plus de valeur que n'importe quelle autre vie." Oui et non. En valeur absolue, oui. En valeur relative, non. Voir le débat en Suisse sur une fausse couche syrienne pendant les quelques heures qu'une femme syrienne a traversé l'espace suisse. Ce bébé mort-né syrien a tout d'un coup par la grâce des médias et des organisations pseudo-humanistes suisses un million de fois plus de valeur qu'un bébé mort-né suisse, et les bébés syriens mort-nés dans les camps de réfugiés en Jordanie ou en Turquie n'ont aucune importance si ce n'est normale, pour la mère et le père...
Les mères de martyrs palestiniens touchent du pognon pour encourager leurs fils à aller se faire sauter dans des groupes de civils israéliens. Chouette, non ? Elle est pas belle, l'idéologie pseudo-humaniste ?

Écrit par : Géo | 12/07/2014

Bien Géo, ces commentaires me font voir plus clairement votre motivation. Bien sûr qu'on ne peut changer la misère du monde et que dans ce sens, comme dit, nous sommes tous, moi compris, bien sûr, des douaniers. C'est l'assistance de personne en danger qui a fait défaut là, fausse couche ou pas fausse couche. C'est aussi que se dire chrétien (tous les douaniers ne se disent pas chrétiens, c'est vrai) et ne pas ouvrir aux chrétiens, c'est une contradiction. Et l'Eglise fait partie des douaniers, puisque l'Eglise, ce sont des hommes, comme vous et moi (même si certains y sont plus gradés que d'autres et sont donc peut-être plus responsables,ce sont tous aussi des douaniers. Bien sûr qu'il y a la maffia des passeurs et j'en passe. Il n'en reste pas moins que cet événement s'est produit ici et maintenant et que l'enquête engagée est bienvenue, même si. comme dit, personnellement je comprends les douaniers, tous, c'est-à-dire nous et aussi ceux qui portent l'uniforme. Ils sont débordés, on le sait bien.

Écrit par : Jean-Marie Brandt | 12/07/2014

Eh bien, il n'y a plus qu'à laisser courir. D'un côté l'exploitation maffieuse et médiatique qui justifie qu'on se justifie, de l'autre la dialectique qui relativise à outrance pour se...dédouaner. Moi, je reste devant la non-assistance de personne en danger lors d'un accouchement et le ras-le-bol très significatif et compréhensible des...douaniers en uniforme. Ceux-là ont des excuses parce qu'ils sont débordés.

Écrit par : Jean-Marie Brandt | 12/07/2014

Non monsieur Brandt, le débat doit continuer, tout comme l'enquête.
Je suis sur que les douaniers auront la mort d'un bébé sur la conscience.
La Suisse, c'est sur, peut mieux faire.
Il est évident qu'il y là non assistance à personne en danger.
Tout comme vous, je suis humain et indigné par cette attitude.
On ne peut pas détourner les yeux sur un certain "ailleurs".

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 12/07/2014

Oui, le débat doit se poursuivre et c'est bien le sens de mon message. D'ailleurs il se poursuivra par l'enquête. Cette très triste affaire aura au moins eu son utilité. Autrement ce serait récidiver. Les fabricants de bonne conscience ont ceci de caractéristique : ils ne se remettent jamais en question quels que soient les signes qui leur sont proposés. Merci de vos encouragement.

Écrit par : Jean-Marie Brandt | 12/07/2014

Je reste vigilant et je vous propose cet article.

http://www.rts.ch/info/suisse/6014824-un-telephone-accable-les-gardes-frontiere-suite-au-drame-d-une-refugiee.html

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 20/07/2014

Oui, intéressant, cet article et visiblement objectif.

Écrit par : Jean-Marie Brandt | 20/07/2014

....et depuis on a appris que le bébé était mort depuis quelques temps déjà!

Laissez à une femme vous expliquez que ce genre de situation se comprend assez vite. De là à prêter des intentions un peu, voire pas mal orientées à ce couple, c'est très facile et pourquoi pas en abuser tant qu'on y est!

Il y aura toujours assez de Suisses assez cons pour se culpabiliser collectivement et leur offrir une place au soleil, à leurs frais!

Écrit par : Corélande | 20/07/2014

Merci Coréliande pour votre suivi. Une précision : ne pas confondre svp se laisser aller à une culpabilisation collective confortable et demeurer indifférent, bref, vous savez, se laisser piéger par cette fameuse banalisation progressive qui est confortable comme la drogue est confortable.

Écrit par : Jean-Marie Brandt | 21/07/2014

Pour faire suite à mon interrogation sur les moyens mis à disposition par l'Italie, voilà une nouvelle qui est super surprenante, à plus d'un titre.

Je précise encore une fois, mon commentaire n'a comme cible que l'Italie.

http://www.rts.ch/info/monde/6024985-la-soudanaise-chretienne-qui-avait-ete-condamnee-a-mort-est-arrivee-en-italie.html

Le Pape en personne, Matteo Renzi et Federica Mogherini, sont présents.
Tant de personnalités réunies, pour un accueil en fanfare.

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 25/07/2014

Les commentaires sont fermés.