09/02/2014

Votations, cinq questions et...vos réponses svp

 

 

Une leçon, une seule de la votation du 9 février contre la Libre circulation des personnes fera l'unanimité ici et ailleurs : c'est le Peuple qui décide.

 

Une question une seule : est-ce juste oui ou non ?

Première réponse, c'est juste parce que c'est le Peuple qui décide.

Deuxième réponse, c'est injuste parce que le Peuple n'est pas compétent.

Troisième réponse, la vôtre svp…évidente, non ?

Deuxième question : que penser de la réaction de la Commission Européenne qui "regrette la décision du Peuple" et "attend la position du Conseil Fédéral ?"

Première réponse : la commission Européenne devait dire : "Nous prenons acte" et éventuellement préciser "avec regret", mais en l'état cette prise de position jette le doute définitif sur son  respect de la démocratie. Beurk.

Deuxième réponse : l'Union Européenne, qui a d'autres problèmes majeurs et prioritaires aurait-elle pu attendre la réunion de ministres de demain lundi pour se prononcer ?

Troisième réponse, la vôtre svp…évidente, non ?

Troisième question : pour quelle raison la Commission Européenne n'a-t-elle pas attendu ?

Première réponse : elle ne prend pas au sérieux la réalité helvétique et elle ment sur le principe démocratique.

Deuxième réponse : elle croit qu'elle va " faire son beurre" avec les bilatérales comme elle pense le faire avec les banques suisses ?

Troisième réponse, la vôtre svp…évidente, non ?

 

Quatrième question : le diktat de la finance et le prix payé par la Suisse au plan institutionnel (secret bancaire, protection de la sphère privée, garantie du bon sens démocratique et ses implications éthiques) ont-ils poussé les Helvètes exaspérés par l'exploitation éhontée des fautes (graves il est vrai) de certaines de ses banques à simplement dire : raz-le bol, cela suffit, et cet état de fait explique-t-il en partie une votation qui contredit la position du Peuple au long de ces dernières années ?

 

Cinquième et dernière question : depuis quelques années maintenant les Helvètes constatent que leur modèle fonctionne en gros plutôt bien, alors comme Gessler, ont-ils simplement tiré une flèche au cœur de la pomme européenne ?

 

Cinquième et dernière réponse, la vôtre svp…évidente, non ?

 

       

 

    

 

 

 

 

Commentaires

ma réponse se trouve ici :

http://www.adimante.ch/

:)

Écrit par : adimante | 11/02/2014

Que faire, demandez-vous, cher Adimante ? Eh bien, personne ne le sait encore puisque, contrairement au principe élémentaire de survie, il n'est apparemment pas prévu de plan B, ou de solution alternative. Pire peut-être on a commencé ce qu'il ne faut pas faire : se taper dessus entre nous et demander à C. Blocher de s'en occuper en personne. Il y a des moments où le bon sens est doublement trahi.

Écrit par : Brandt | 11/02/2014

Les commentaires sont fermés.