02/08/2013

Ueli Maurer, discours, 1er août

Les lampions sont éteints, le 1er août 2013 laisse le souvenir d'une journée à la météo exceptionnelle et la torpeur estivale du lendemain m'inciterait à me laisser aller à l'habituelle douce candeur helvétique, mais non, impossible, après le discours du Président de la Confédération !

M. Ueli Maurer a présenté au peuple et au monde le thème du pauvre petit Etat ("qui réussit bien") assiégé de grands Etat injustes qui font pression sur lui pour en tirer un maximum d'argent, vous l'avez tous entendu pour peu que vous lui ayez prêté l'oreille.

C'est une vérité dans le sens qu'on nous attaque en marge du Droit parce qu'il  y a beaucoup d'argent à faire à bon compte, c'est un mensonge par omission car cette situation de faiblesse est due au comportement avéré pénal de certaines banques, UBS en tête, c'est une erreur politique parce que les banques sont en pleine négociation, c'est une déception pour le Peuple suisse parce que ce propos tourné vers le passé n'ouvre aucune perspective d'avenir, si ce n'est le repli sur soi qui, dans le monde d'aujourd'hui est évidemment suicidaire.

Une très bonne occasion manquée d'ouvrir sur l'avenir, de donner confiance aux Suisses, de se positionner par rapport à "l'Ennemi", de montrer que le Conseil fédéral a au moins une stratégie en tête.

Je ne sais pas pour vous, mais moi je suis fâché : la Suisse vaut mieux que ce galimatias d'un autre âge. Je retourne à ma torpeur suisse.   

Commentaires

Monsieur Brand au prochain discours ,faites comme beaucoup d'anciens.Eteignez vos postes de TV ou transistor de toutes manières les plus éveillés vous diront,si on était à sa place quand on sait le manque d'enthousiasme actuel pour voler au secours de gens seuls chez eux,faut pas réver le monde n'est pas parfait et cela Monsieur Maurer le sait mieux que quiconque .Il sait aussi que quoiqu'il dira des mécontents surgiront des bois/rire
toute belle journée pour Vous

Écrit par : lovsmeralda | 07/08/2013

Monsieur Brandt,je me permets de rajouter ceci,Monsieur Maurer et Monsieur Blocher montrent l'exemple au peuple de moutons qui se laisse trop facilement conditionner par peur d'oser afficher une vraie personnalité.
Sans doute vous-mêmes Monsieur Brandt avez vous compris que pour sauver sa peau dans ce bas monde il fallait fuir ce conditionnement ,cette manière diffuse et sournoise utilisée par les redresseurs de torts ,juste pour mieux assouvir leur envie de vous dominer ou vous empécher de grandir et affronter le monde extérieur qui on le sait est de plus en plus inquiétant si on cherche à le fuir plus inquiétant surtout si on est resté dominé par des dominants qui savent abuser de nombreux bourrages de crâne pour mieux tromper l'autre ou par envie de jouer eux mêmes le rôle du loup aux belles dents blanches
L'époque des louveteaux bien sages est révolue, il est temps de passer à la vitesse supérieure ce que nos anciennes cheftaines militarisées ont très bien su nous enseigner. Quand on voit la peur de nombreux parents n'osant pas dépasser les limites encore une fois imposée par des gens très souvent sans scrupule il y a de quoi s'inquiéter

Écrit par : lovsmeralda | 07/08/2013

Les commentaires sont fermés.